2 266 017 visites 4 visiteurs

L’Histoire s’arrête là pour Ain Sud Foot ARTICLE Progres l'ain

17 novembre 2014 - 00:36

COUPE DE FRANCE (7e TOUR) AIN SUD FOOT 3 – AS LYON-DUCHERE 4. L’Histoire s’arrête là pour Ain Sud Foot

 

Après avoir « dépouillé » le département de ses deux derniers représentants, la formation de la Côtière est passée tout près d’un nouvel exploit en menant par deux buts à zéro après une demi-heure de jeu. Mais le billet pour le 8e tour lui file à nouveau entre les doigts…

 


Pierre Augros    

 

 

 

Entre une équipe d’Ain Sud qui ne désespère pas de jouer les premiers rôles parmi l’élite régionale, et créditée d’un superbe exploit au 5e tour devant le FC Bourg-Péronnas, et une formation de Lyon-Duchère, seulement 14e de son groupe de CFA, les paris étaient largement ouverts au coup d’envoi de ce 7e tour

L’entame de match idéale pour Ain Sud

Les hommes de Grégory Balfin abordaient la rencontre par le bon bout en pressant très leurs hôtes lyonnais. Une première interception de Thomas depuis le rond central sonnait l’alerte sur le but de Laurent (2e ). Lionel Beineix prenait ensuite le relais en adressant un centre difficilement repoussé par la défense lyonnaise… dans les pieds de son frère Alexis qui ne parvenait pas à enchaîner crochet et frappe (3e ). En mode « diesel », l’AS Lyon-Duchère devait se contenter de timides approches comme cette frappe de Fofana qui ne trouvait pas le cadre (4e , 6e ), alors que Ferraro entamait son festival sur son côté gauche. L’attaquant ainsudiste adressait un nouveau centre sur la tête de Thomas que Laurent claquait sur sa transversale (5e ). Les deux équipes sortaient sans encombre de ce quart d’heure d’observation lorsque sur une nouvelle récupération au milieu du terrain, Ferraro lançait L. Beineix dans la profondeur, lequel venait buter sur le portier lyonnais, auteur d’un arrêt réflexe sur le coup. Sauf que dans la continuité de l’action, Laurent ne maîtrisait pas complètement le cuir et le relâchait devant l’attaquant ainsudiste, qui se faisait un plaisir d’ouvrir le score (22e) !

La bourde Laurent

Ferraro donnait le tournis à Kipre, son vis-à-vis, à chacune de ses incursions, se rappelant ainsi au bon souvenir de ses anciens partenaires. Et quatre minutes plus tard, dans la même position, il servait cette fois Alexis Thomas pour une merveille de frappe enroulée dans la lucarne opposée de Laurent (26e ).

À cet instant de la partie, les Lyonnais n’en menaient pas large. Ils avaient néanmoins le mérite de rester dans la partie grâce à la finesse de jeu de leur capitaine Farid Tahlaoui. Le Marocain était de tous les bons coups de son équipe, qu’il relançait à lui tout seul en provoquant la zizanie dans l’arrière-garde ainsudiste. D’abord en servant Idangar qui parfaisait mouche dans une position pourtant excentrée (31e ).

Le cul entre deux options sur le plan tactique – attaquer ou défendre l’avantage ? Éternel dilemme – les locaux accusaient le coup physiquement et reculaient d’un cran sur le terrain. Les Lyonnais en profitaient sur un coup franc de Tahlaoui à la limite de la surface, prolongé par Idangar vers Kipre qui ajustait Aureille (40e ). Le match était totalement relancé et devenait complètement fou en seconde période.

Ain Sud reprenait son pressing là où il l’avait laissé après une demi-heure de jeu, mais les hommes de Karim Mokedem laissaient passer l’orage, matérialisé par cet exploit personnel d’Alexis Thomas qui obligeait Laurent à boxer sa frappe dans les pieds… de Makengo qui lui, manquait le cadre (50e ).

Scénario catastrophe en seconde période

Les Duchérois n’étaient pas en reste à l’image d’Abdeljelil qui mettait Aureille à l’épreuve à peine entré en jeu (52e ), avant de frapper à côté du but sur une perte de balle de Makengo au milieu du terrain et un service d'Idangar (65e). Ce second acte était moins enflammé que le premier, l’enjeu prenant le dessus sur le jeu. Il allait s’avérer à la fois plus spectaculaire et dramatique pour les desseins ainsudistes.

La formation de la Côtière pliait d’abord sur un corner joué en deux temps, mal renvoyé par la défense dans les pieds de Maduchi lancé comme un TGV aux 16,50 m (71e ). Et alors que Laurent venait à nouveau de s’employer en détournant une frappe de Thomas en corner (74e ), la partie basculait à dix minutes du coup de sifflet final. Alors que Tiboulet restait étendu dans le rond central, victime de crampes, Tahlaoui interceptait une passe de Makengo et filait sur l’aile droite avant de servir Ezikian au second poteau, qui sonnait le glas des espoirs locaux d’une superbe reprise de volée (81e ). Ferraro et ses partenaires jetaient alors leurs dernières forces dans la bataille, abandonnant de véritables « boulevards » dans leur dos. D’une tête rageuse à la réception d’un coup franc, Da Silva leur redonnait espoir (82e), mais malgré une louable débauche d’énergie, les Ainsudistes ne parvenaient cependant pas à refaire leur retard.

Emmanuel Marq

Commentaires

déc.
déc.
Vaulx En Velin Fc
déc.
5-0
U.s. Millery Vourles
déc.
déc.
déc.
Bord De Veyle Fc
déc.
A.s. Montreal La Clu
déc.
4-0
J.s. Bresse Dombes
déc.
Fc Veyle Saone
0-1
déc.
Miserieux Tre
2-0
déc.
La Valliere
déc.
Amberieu Fc
3-2
déc.
2-2
Cot Mexi Vill
déc.
Dombes Bresse Fc
3-2
déc.
3-2
Jassans Frans
déc.
Portes De L Ain
3-3
nov.