2 510 303 visites 11 visiteurs

Le bus de l'Équipe de France défile sur les Champs-Élysées

17 juillet 2018 - 10:09

Les Bleus, qui ont remporté dimanche la Coupe du monde en battant la Croatie en finale à Moscou, traversent en bus les Champs-Élysées à Paris.

Ils étaient environ 300 000, selon une source policière, à s'être massés sur les Champs-Élysées pour tenter d'apercevoir leurs étoiles auréolées du deuxième titre mondial de l'histoire de l'équipe de France. Il y a vingt ans, en 1998, un demi-million de personnes étaient venues le 13 juillet acclamer leurs glorieux aînés - dont faisait partie leur sélectionneur Didier Deschamps.

>> À voir sur France 24 : " En images : des Champs à l'Élysée, des Bleus accueillis en triomphe"

Euphoriques malgré leur courte nuit, vêtus de T-shirts frappés des deux étoiles et des mots "champions du monde", les joueurs ont harangué la foule noyée dans les nuages des fumigènes. Et beaucoup d'entre eux immortalisaient la scène avec leur smartphone.

"I will survive"

Sur les trottoirs et aux fenêtres, le bleu-blanc-rouge se déclinait sous toutes les formes: drapeaux, maillots, colliers de fleurs, chapeaux, maquillage sur les joues ou les lèvres... Le ciel s'est également orné des trois couleurs au passage de la Patrouille de France.

"Ça fait tellement plaisir, c'est une belle France qu'on a. Tout le monde est joyeux, tout le monde est cool", sourit Anna, 16 ans : "Mon père m'a tellement bassinée avec 98, maintenant je peux vivre ça aussi!".

Joueurs et encadrement de l'équipe de France ont ensuite été reçus à l'Élysée par le président Emmanuel Macron, dans une ambiance joyeusement décontractée.

Sur le perron du palais présidentiel, le tube "I will survive" et la Marseillaise, entonnés a capella par les joueurs et le chef de l'État, ont précédé une arrivée triomphale dans les jardins du palais, où les attendaient 3 000 invités, dont de très nombreux jeunes venus des clubs de foot formateurs des champions du monde, comme celui de Bondy (Seine-Saint-Denis) où a débuté Kylian Mbappé.

Mais c'est surtout Paul Pogba qui a fait le spectacle, en faisant chanter la foule - "On a tout cassé" ou "N'Golo Kanté", sur l'air de "Aux Champs-Élysées".

"Ne changez pas !", a exhorté le chef de l'État à l'endroit de l'équipe tricolore, estimant que "cette équipe (était) belle parce qu'elle a été unie, parce qu'elle a été forte et fière de la France".

Au milieu des photos et des autographes, le capitaine Hugo Lloris a tendu la coupe à des jeunes pour qu'ils la touchent.

Fausse note

Cette journée de communion s'est toutefois finie sur une fausse note  : alors que des milliers de supporters attendaient ensuite l'apparition des Bleus au palace du Crillon dans la soirée, ils ont vu leurs espoirs douchés.

Exaspérés par l'attente et déçus, des supporters ont laissé éclater leur colère. Parmi eux, certains ont jeté des bouteilles sur les forces de l'ordre présentes, qui ont ensuite fait évacuer la place de la Concorde, a constaté un photographe de l'AFP.

"La dislocation du groupe France a eu lieu à la sortie de l'Élysée, les joueurs sont en vacances", a expliqué à l'AFP Philippe Tournon, chef de presse des Bleus, sans vouloir préciser où les joueurs avaient choisi de fêter leur victoire avec leurs  proches.

Comme leurs aînés de 1998, les joueurs et l'encadrement seront décorés de la Légion d'honneur, mais celle-ci leur sera remise dans quelques mois, à une date encore non déterminée, a indiqué lundi l'Élysée.

Ce triomphe et ces honneurs devaient permettre à Griezmann, Pogba, Mbappé et leur camarades de prendre conscience de l'exploit qu'ils viennent de réaliser.

"Franchement, personnellement, je ne réalise pas encore. La coupe pèse beaucoup", confiait durant la nuit Antoine Griezmann. "On entre dans l'histoire", semblait toutefois se rendre compte l'attaquant de l'Atlético Madrid, sur le toit du monde à 27 ans.

"On essaie de donner une bonne image de la France, des joueurs français. J'espère que beaucoup de jeunes auront vu ce match et feront pareil", a-t-il ajouté.

Kylian Mbappé et sa trajectoire météorique font déjà rêver.

À 19 ans et demi, il a marqué en finale de Coupe du monde son quatrième but du tournoi. Il devient le deuxième plus jeune joueur à marquer en finale de Coupe du monde après Pelé, qui avait fait trembler les filets dans le match au sommet du tournoi de 1958.

"Je suis très content, j'avais affiché mes ambitions collectives en début de Mondial, c'était de remporter la Coupe du monde", s'est réjoui sur TF1 le gamin de Bondy : "On est fiers de rendre les Français heureux".

AFP

Commentaires

La journée 6 se termine dans

La journée 6 est terminée

Participez et tentez de remporter le concours de pronostics "Concours Séniors National 3" !

Aperçu des matchs à pronostiquer

Ain Sud Foot
Thiers

Derniers inscrits au concours

Kevin Dacosta
Inscrit depuis le 16/10/18
Staff
Anthony Merck
Anthony Merck
Inscrit depuis le 16/10/18
... Oac
Inscrit depuis le 06/10/18
oct.
Fc Bourgoin Jallieu
3-1
oct.
oct.
1-2
A.s. De Montchat Lyo
oct.
oct.
oct.
F.c Vaulx En Velin
oct.
Neuville S/s
0-2
oct.
Miserieux Trevoux As
oct.
3-2
U.s. Davezieux Vidal
nov.
O. St Genis Laval
oct.
oct.
Mizerieux Trevoux 2
oct.
Cot Mexi Vill
1-5
oct.
oct.
Miserieux Tre
0-3
oct.
St Denis Bour
oct.
oct.
Cotiere Luenaz

DROIT À L'IMAGE

Droit à l'image

Toute personne dont la photo apparaît sur ce site bénéficie du droit de retrait de l'image, il suffit de nous envoyer un message par mail à l'adresse suivante  ainsudfoot@wanadoo.fr  indiquant les références de la photo concernée. Dès réception du message nous enlèverons la (les) photo(s) du site.

Toutes les photos éditées sur ce site sont la propriété du club d'AIN SUD FOOT